Présentation du Congrès 2020

et

des Intervenants

 

(Par le Docteur Laurent Hervieux)

 

 

Nous avons voulu ce séminaire très pratique,

très concret,

et applicable dès le jour même.

 

 

Le Pr Alexandre Rusanov,  est ingénieur géologue, diplômé de l’université de Moscou, Master en Informatique industrielle, diplômé de l’école Nationale d’ingénieur de Brest, directeur de Tellus Sarl. Il est spécialiste de l’impact de l’environnement électro magnétique naturel et artificiel sur les êtres vivants et développe des protections contre le brouillard électromagnétique. Il vous fera comprendre la différence entre un être vivant et un cadavre ! Il rédige actuellement un livre sur ce sujet majeur d’actualité d’ondes éléctromagnétiques.

 

Le Docteur vétérinaire Radigue,  s’est occupé d’échographie, d’insémination animale, de nutrition animale et de médecine de troupeau. Il abordera le suivi et la qualité des aliments de l’agriculture à votre assiette. Etant donné que nous sommes ce que nous mangeons c’est une démarche fondamentale.

 

Le Docteur  Gilles Guttierez, est docteur en pharmacie,                          recherche fondamentale sur des végétaux et applications industrielles en nutraceutique, cosmétique et nutrition animale.                                 Il a découvert la compatibilité phylogénique qui lui a permis de mettre au point des régulateurs bio mimétiques. Il nous présentera son approche de la réponse physiologique aux altérations de l’ADN en favorisant la réparation homologue du patrimoine génomique.

 

 Le Docteur Gérard Guillaumerhumatologue, médecin du sport qui dirigea pendant 17 ans l’équipe cycliste de la Française des jeux donnera un exposé très intéressant sur l’épigénétique appliquée au sport : une discipline récente pleine d’avenir.

 

Le Docteur Erwann Loretancien directeur d’INSERM de Marseille étudie depuis 20 ans le VIH 1, puis affecté à l’IMBE CNRS. Ses travaux sont d’une importance inouïe, tant sur les plantes aquatiques que chez l’être humain. Il est auteur et co-auteur de 63 publications et de plusieurs brevets.

 

Le Professeur De Simoned’origine Italienne spécialisé en gastro-entérologie, immunologie puis infectiologie à l’université de l’Aquila. Il a conduit des recherches poussées sur le microbiote intestinal et il est arrivé à proposer des solutions probiotiques performantes.                              

Il est l’auteur d’environ 200 publications.

 

Le Docteur Bernard ARANDAAncien Chef de Clinique à la Faculté de Paris, neurologue et micronutritionniste (Université de Dijon), exerce en clinique à Courbevoie. Marathonien, il prend conscience que le concept d'alimentation équilibrée est largement insuffisant pour assurer un vieillissement en bonne santé. Depuis 25 ans, il developpe des mesures pour traiter les malades d'Alzheimer, mais pas que. Co-auteur avec M. Houdé de l'ouvrage "Le régime cétogène pour votre cerveau (Editions Thierry Souccar). Il partagera avec moi son expérience sur ce fléau du siècle.

 

Monsieur Patrick Rambauda initié la recherche et le développement du service innovant de stockage de globules blancs ;  il a été vice président senior d’IMS International et président d‘IMS France. Il dirige une entreprise  internationale qui élabore des vaccins bio et même thérapeutiques. Il est entouré de gens que vous connaissez bien (Pr Charron, Pr Sadelain, Dr Lablanchy et le prix Nobel de médecine 2011 Pr Bruce Beutler).

 

Le Docteur Laurent Hervieux, homéopathe, immunothérapeute, spécialisé en médecine anti âge, modestement, il vous « distillera » deux ouvrages remarquables.

Celui du Pr Barbara Demeneix, endocrinologue sur les perturbateurs endocriniens, véritable enjeu de santé publique.         

Celui du neurologue Américain  Dr Dale Bredesen sur l’Alzheimer     qu'il commentera et pour lequel il apportera de nombreux arguments scientifiques.                                                                                           Il terminera par une approche immunothérapeutique de la SEP :     petite aide pour une grande maladie.                                                    Le minimum est d’apporter du confort aux patients et de les soutenir,   si la guérison n’est pas possible.